Un bilan positif malgré la pluie pour le Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore

Après deux jours de météo capricieuse, le soleil et la foule étaient de retour dimanche pour conclure la 17e édition du Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore sur une note positive.

Pour Dominic Oury, président du comité organisateur, les aléas de la météo font partie de la donne et la soixantaine de peintres qui participent à l’événement sont des habitués des symposiums en plein air. Pas question donc de laisser les nuages gruger le moral des exposants, soutient-il. Rencontré dimanche, il soulignait d’ailleurs que l’achalandage était exceptionnel en cette troisième journée, signe selon lui que les visiteurs n’auront finalement que retardé leur présence d’un jour ou deux.

Dominic Oury présidait le comité organisateur du Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore pour une première fois. : ANNIE DUFRESNE

Celui qui a pris la relève cette année de Pauline Bélanger Daneault, qui aura vu à la destinée du rendez-vous artistique pendant les 16 premières années, dresse ainsi un bilan positif de la 17e édition. Il indique par ailleurs que quand la pluie et les orages ont fait rage, le public s’est rabattu sur l’exposition Coup de cœur, dans l’église, ou sur celle des trois photographes — une première —, présentée au presbytère. On pouvait notamment y admirer quelques œuvres d’un certain Sylvain Mayer, photographe au Nouvelliste.

La journée se concluait par le dévoilement en fin de journée des prix Coup de cœur de la cette année et par le nomination du président artistique de la prochaine édition. Avec la foule de dimanche, on disait avoir bon espoir de voir à nouveau l’achalandage avoisiner les 10 000 personnes pour l’ensemble de l’événement.

La peintre émergente Lisa-Marie Lemay considère le Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore comme un tremplin. : ANNIE DUFRESNE

Lancer et poursuivre sa carrière

Pour Lisa-Marie Lemay, qui se décrit comme une peintre émergente, le Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore constitue un tremplin. Recevant plusieurs votes du public en 2018, celle qui en est cette année à sa deuxième participation a vu une de ses œuvres reproduite dans le calendrier promotionnel de l’événement.

La peintre de Trois-Rivières, qui est rédactrice dans sa vie professionnelle, aimerait peut-être un jour s’adonner à sa passion à plein temps. Elle dit cependant que produire sans pression a aussi ses avantages, pour l’instant. «J’aime ça, l’hiver on produit un peu, l’été on sort, on voit les gens, ça me plaît bien comme rythme», soutient-elle.

L’artiste Micheline Dupont en était à sa 6e participation au Rendez-vous de peintres de Sainte-Flore. : ANNIE DUFRESNE

Mme Lemay, dont les sujets sont exclusivement féminins, qualifie son style de photographique. «Mes personnages sont isolés dans leur univers», commente-t-elle. Elle tente de concentrer toute l’attention sur son sujet, explique-t-elle. Si elle convient que cela ne plaît pas à tous, l’artiste avait néanmoins réalisé quelques ventes au cours de la fin de semaine. «Il y a des gens qui sont extrêmement touchés, j’ai des gens qui pleurent quand ils rentrent ici», relate-t-elle.

De son côté, Micheline Dupont, une artiste qui partage son temps entre Saint-Barnarbé et Saint-Élie-de-Caxton, est une peintre établie. Elle participe à différents symposiums depuis une quinzaine d’années. Elle en était en fin de semaine à sa sixième présence au Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore.

«C’est un des plus beaux symposiums dans la région», soutient celle dont le travail est associé à la magie du village où elle s’adonne à son art. Micheline Dupont explique que l’ambiance du Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore est familiale et se réjouit qu’un comité de sélection maintienne un standard de qualité élevé quant aux œuvres qui y sont présentées.

Pour voir l’article complet : https://www.lenouvelliste.ca/arts/un-bilan-positif-malgre-la-pluie-pour-le-rendez-vous-des-peintres-de-sainte-flore-4127da0a57ec8f3381ec1ad329e3d087

© 2019 Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore